Actualités

La Galère /  Actus.
La Liberté

POUR LES JOURNEES DU PATRIMOINE
LA GALERE SERA A QUAI AU CHANTIER NAVAL
AU MILIEU DES BATEAUX DE LA CGN

QUAND
SAMEDI 14 ET DIMANCHE 15 SEPTEMBRE, DE 10H A 17H

OU
AVENUE DE RHODANIE 17
venez nous rendre visite sur le quai, nous nous ferons un plaisir de vous présenter le navire et son histoire. Nous vous informerons également des perspectives d’exploitation touristique de la Galère sur toute la région de La Côte

INFORMATIONS
– M2, terminus Ouchy, puis 10 min à pied
– bus 2, arrêt Pêcheurs
– parkings place de Bellerive et P+R Ouchy

ORGANISATION
Compagnie Générale de Navigation sur le lac Léman (CGN), en collaboration avec l’Association des amis des bateaux à vapeur du Léman (ABVL), l’Association Patrimoine du Léman (APL) et le Musée du Léman Figures légendaires du patrimoine lémanique,

A l’occasion des Journées européennes du patrimoine, les visiteurs pourront accéder au cœur du chantier naval de la CGN et apercevoir la face cachée de ces magnifiques bateaux et La Galère en voie de restauration

Malheureusement

  • Pour des raisons techniques (tirant d’eau de La Galère et limites du dock flottant), le carénage prévu à mi-septembre a dû être reporté
  • A l’issue de la fête du Patrimoine, la galère reviendra provisoirement à Morges, près de notre atelier, pour des travaux de maintenance

L’OPERATION CARENAGE ET ENTRETIEN DE LA COQUE
Reportée pour des raisons techniques !

Nous remercions
tous ceux qui ont réservé leur aide et leur enthousiasme et nous leur prions de patienter.

Restez en contact
avec nous, votre aide nous est trop précieuse
Nous vous tiendrons au courant des nouvelles actions.

 

Caractéristiques techniques du dock flottant :

– Longueur : 65 mètres
– Largeur : 16 mètres
– Capacité de levage : 700 tonnes
– Durée d’un levage : 2 heures

« La Galère « La Liberté » mouillant à Rolle est en attente d’un débarcadère permanent pour assurer sa viabilité à long terme et d’une rénovation de son pont supérieur. »

Vous pouvez nous soutenir par un don aux coordonnées suivantes :

CCP : 18-25838-7  ou IBAN : CH68 0900 0000 1802 5838 7

La Galère « La Liberté »
Un patrimoine lémanique

Historiquement

La galère était conçue pour des batailles navales, rapide et maniable grâce à une coque effilée, redoutable avec son éperon, la galère est une invention méditerranéenne connue dès l’Antiquité.

Cependant, du XIIIe au XVIIIe siècle, elle a également navigué sur nos eaux ! À la différence de son ancêtre offensif, la version lémanique, plus modeste, a principalement été utilisée pour protéger les embarcations marchandes des attaques de pillards, mais aussi pour des festivités.

La Galère « La Liberté »

Véritable entreprise collective et sociale, notre galère a été construite par 650 sans-emploi. Née de leurs mains, elle porte haut ses grandes voiles pour que vogue « La Liberté » ! Liberté de ceux qui réalisèrent cette grande œuvre à la force de leurs muscles et à la sueur de leur front.

Depuis son lancement en 2001 à Morges devant 45’000 personnes enthousiastes et ébahies, elle a fièrement montré sa silhouette en voguant sur le lac avec un incontestable succès. Pouvant embarquer jusqu’à 110 passagers, ses 55 mètres de long et 190 tonnes propulsés par deux moteurs ou par un jeu de voile de 470m2 ont fait la joie de nombreux affrètements et de croisières inoubliables de découverte, festives et musicales.


Et maintenant ?

La Galère « La Liberté » a cessé ses activités à fin 2017. Elle est en attente d’un débarcadère permanent pour assurer sa viabilité à long terme et d’une rénovation de son pont supérieur.

À moyen terme, la galère pourrait devenir une véritable attraction touristique et un trait d’union entre les deux districts de Nyon et Morges. Un business plan est étudié à cette fin. 

 

STRATEGIE 2020

Sur la base d’un audit effectué en 2017, notre stratégie se définit selon le plan suivant :

 

  • Offrir à la galère un ponton d’amarrage permanent : c’est l’élément-clé; il permettra une exploitation à quai également.
  • Assurer une exploitation professionnelle à l’année.
  • Mettre en place une nouvelle gouvernance, avec un comité revitalisé, et créer une fondation
  • Assurer des fonds pour plusieurs années.

Des sites susceptibles d’accueillir la galère ont été identifiés et sont à l’étude. Des contacts très prometteurs avec certaines municipalités sont en cours.

Parallèlement, nous menons des réflexions et discussions intenses pour optimiser l’exploitation de la galère. Nous voulons que ce magnifique bateau navigue pour le profit de toutes et tous (riverains, visiteurs, commerçants, entreprises, industriels, etc.). Nous envisageons ainsi des collaborations et des partenariats avec divers acteurs, aussi bien au niveau régional que sur des aspects thématiques.